Vagabondage autour d’une affiche – de STEINLEIN à la Vingeanne

28-08-2009 14:32 - 5234 visites - Culture, Livres, Poésies - Ecrit par river

 

 

 steinlein_lait_pur_de_la_vingeanne.jpg

Théophile-Alexandre STEINLEIN, fils d’un employé des Postes de Lausanne est né en 1859 à LAUSANNE, il y a donc 150 ans. (Il décède en 1923)

 

Le dessin est un art familial puisque son grand père enseignait cette matière à VEVEY et que l’un de ses oncles peignait. Steinlein se révélera très tôt doué pour le dessin et la caricature et ses cahiers d’écolier étaient couverts de silhouettes de chats.

STEINLEIN est connu de par le monde essentiellement par les affiches publicitaires célèbres comme celle de « La Tournée du Chat Noir », mais aussi, et c’est mon coup de cœur, celle du « Lait pur de la Vingeanne ».

 

STEINLEIN n’a pas dessiné que des chats, mais aussi des scènes de rue, des usines et de la mine, des scènes de malheureux de toute espèce plus souvent écrasés par leur triste sort que révoltés. Il dénonce avec ses dessins satiriques les excès du capitalisme dans des feuilles comme « Le Chambard socialiste », « L’assiette au beurre » et bien sûr « Le Chat Noir ».

 

« Le musée Alphonse-Georges Poulain, à Vernon (27200), possède un remarquable ensemble d'œuvres de Steinlen (peintures, fusains, dessins à la plume, etc.) Elles proviennent de la donation faite vers 1960 par la veuve du collectionneur belge Yvan Lamberty, ami de Steinlen, comme de Jehan Rictus, de Francisque Poulbot, et d'autres artistes et écrivains. » (Wikipédia)

Tout récemment des expositions se sont tenues à LAUSANNE et à BRUXELLES. 

Les collectionneurs de tous poils ne peuvent l’ignorer : collectionneur de plaques publicitaires émaillées, d’affiches anciennes, de chats,…

 

L’affiche « Lait pur stérilisé de la Vingeanne » (créée en 1894), représente une enfant en robe rouge buvant goulûment un bol de lait et observée par trois chats de bonne taille et de trois styles : tigré, noir et une chatte isabelle. Cette publicité a été faite pour la société QUILLOT FRERES à MONTIGNY SUR VINGEANNE (Côte d’Or).

La fillette n’est autre que la propre fille de l’artiste, Colette.

 

 

am_copie_vingeanne_2_mai_2009_66.jpg

 

 

 

MONTIGNY SUR VINGEANNE ?

C’est une microscopique commune qui a fusionné avec ses voisines en 1972 pour devenir Montigny-Mornay-Villeneuve-sur-Vingeanne…située aux confins de la Côte d’Or, dans le joli canton de Fontaine-Française. 358 habitants au recensement de 1999 si l’on en croit le site Wikipédia.

Rien à visiter à Montigny ! La laiterie QUILLOT a depuis longtemps disparu, puisqu’elle a été dissoute en 1894 pour devenir « Laiterie Mondia ». Les Quillot feront faillite en 1901.

Pourtant on retrouve sa trace (et l’affiche célèbre) dans le livre-album de Pierre Guéno : « Mon Papa est en guerre », l’histoire de Pierre et de son père Louis Guéno. En effet, son mari parti à la guerre, Clémence rejoint ses parents en Bourgogne et est « contrainte de travailler comme ouvrière à la laiterie de Montigny-sur-Vingeanne. » (Editeur LES ARENES, éditeur indépendant depuis 1997) (Mais il semblerait que ce soit la laiterie Mondia à cette époque)

Le nom de Messieurs QUILLOT apparaît dans Les Annales de Géographie, 1930, Geneviève Langeron, Volume  39  Numéro  221  page 526. 

Toute petite que soit cette commune, une association ARTBFC y a son siège et semble très active : « Son objet est de promouvoir l'art contemporain en Bourgogne et en Franche-Comté en associant autant que possible les deux régions. »

 

 

 

am_copie_vingeanne_2_mai_2009_72.jpg  

am_copie_vingeanne_2_mai_2009_74.jpg

 

 

 

 am_copie_vingeanne_2_mai_2009_84.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 am_copie_vingeanne_2_mai_2009_92.jpg

 

Aussi, cette toute petite rivière qui prend sa source en Haute Marne, vers LANGRES (52), se retrouve par le hasard d’une affiche publicitaire connue par le monde.

 La Vingeanne ! Hormis l’affiche, voici une rivière très peu connue. Pourtant elle en fait des siennes et gagne à être visitée depuis sa source sur le Plateau de Langres jusqu’à sa rencontre avec la Saône, à Talmay et Heuilley-sur-Saône.

C’est après une charmante randonnée au milieu des gorges dite Gorges de la Vingeanne que vous pourrez admirer une jolie cascade été comme hiver (enfin… hiver.. pour les plus courageux !)

Ensuite elle se permet tout simplement d’avoir un lac à son nom, le Lac de la Vingeanne et de Villegusien, enfin, un réservoir qui en « période de plus hautes eaux offre une surface de 199 ha et qui détient la plus longue digue des 4 lacs des alentours de Langres, érigée en 1906. Il est très apprécié par les ornithologues qui viennent observer les migrations et le séjour de nombreuses espèces d’oiseaux grâce au circuit de découverte et à l’observatoire. La base de loisirs et la plage sont idéales pour se distraire en famille. »Les eaux libérées de ce « lac » poursuivent leur cours librement jusqu’en Côte d’Or, donnant le nom de « sur Vingeanne » à quelques communes, puis se jetant dans la Sâone.

 

 

 am_copie_vingeanne_2_mai_2009_96.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

am_copie_vingeanne_2_mai_2009_100.jpg

 

Et puis « La Vingeanne » a aussi sa légende….

Ecoutez un peu (ce que disent les panneaux)  :« Son périple commence ici, dans une zone d’éboulis, au pied de massives falaises, sous le couvert d’arbres majestueux, un lieu idyllique dont s’est emparé une légende médiévale…« Il était une fois un seigneur, peut-être celui du puissant château-fort de Servin tout proche. Il avait uni sa destinée à une femme, Jeanne, remarquablement elle et douce. Les deux époux, éperdument amoureux, adoraient se promener dans les gorges de la Vingeanne et dans celles toutes proches, de Combe Royer, où une cascade d’azur bruissait entre deux parois parsemées de scolopendres et de charmilles.« Or, voici que le noble cœur dut se résoudre à accomplir le voyage en Terre Sainte pour une croisade de délivrance du tombeau du Christ tombé aux mains des infidèles. Mois et années passèrent sans qu’il ne donnât plus aucun signe d’existence, plongeant la belle dans une infinie langueur au point qu’elle en mourut. Revenu enfin de la lointaine Jérusalem, le seigneur continua à erreur seul sur les rives des deux rus. Il marchait dans le souvenir de sa bien-aimée, songeant aux instants partagés dans la sylve profonde qui lui pesait désormais comme un fardeau. Inconsolable, il grava de son stylet sur une dalle ronde posée aux abords de la source : « Ici, vint Jeanne. ».« Repris par les habitants et contracté, ce nom continue à bercer la candeur de notre contrée : « la Vingeanne ». La belle ne sut jamais qu’elle était devenue la marraine d’un ruisseau qu’elle aimait tant et qui, par delà les siècles, continue à murmurer son prénom…. » 

 

 

 Plus d’infos :

association ARTBFC :

http://www.artbfc.com/samedis/2009/2009.htm  

Site de la communautés de Communes du Val de Vingeanne

http://www.cc-fontaine-francaise.fr/

Tourisme en Pays de LANGRES (oasis de verdure et d’eaux vives :

http://www.tourisme-langres.com/index.php

  

Le livre de Pierre GUENO :

http://www.arenes.fr

Les Annales de Géographie

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1930_num_39_221_10252

  

 

 

am_copie_vingeanne_2_mai_2009_77.jpg

Commentez cet article sur Facebook:

Commentaires de cet article sur C4N : (0)

Ecrivez un commentaire sur C4N
Réduire l'éditeur | Agrandir l'éditeur

busy

D'autres articles sur C4N répondent à vos questions

Devenez Reporter Citoyen : publiez vos articles et débattez !

Se connecter

Trouver un article

Qui écrit sur C4N ?

Les derniers articles


- 31-10-2014 19:05
L’emploi en France
Publie par Fabien Bardoux


- 31-10-2014 16:26
Mon gagne pain dans la merde des autres
Publie par Munjongue


- 31-10-2014 11:49
A+, une chaîne « multiculturelle, dynamique et positive »
Publie par Gillesa


- 31-10-2014 09:35
Radiations téléphoniques... Un ex-directeur de technologie rompt le silence !
Publie par Dyonisos


- 30-10-2014 21:15
Skylanders Trap Team : les figurines, les élites, les méchants, les minis, les pièges
Publie par Enguy